RSS
RSS

L'épopée du perroquet - Kerry Reichs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épopée du perroquet - Kerry Reichs

Message  Invité le Ven 10 Mai - 19:28

Fille de Kathy Reichs, connue pour ses romans sur la devenue célèbre Tempérance Brennan (Bones dans la série éponyme), Kerry signe ici un premier roman bouleversant.

Résumé : Maeve a environ 25 ans, elle vient enfin de finir ses études qu'elle a mis plusieurs années à mener à bien. Mais la chance n'a pas l'air d'être de son côté car son poste de serveuse, elle vient de le perdre à cause d'un énième retard qui, pour une fois, ne lui incombait pas. C'est que Elsie, sa voiture de collection est capricieuse et gourmande. Ca n'est pas tant la perte de son travail qui pose problème à Maeve mais plutôt la réaction de son père qui, pour son bien, lui demande de payer ses dettes et de commencer à prendre sa vie en main.
Maeve s'y résout, elle veut tenter sa chance à Los Angeles, à l'autre bout du pays. Après avoir vendu tout ce qu'elle possédait, elle monte dans sa voiture, accompagnée du fidèle Oliver, son perroquet, et la voilà partie pour une nouvelle vie. Mais Elsie fait encore des siennes et Maeve aboutit à Coin Perdu, une bourgade qui n'a rien à voir avec Los Angeles...


Je suis obligée de vous dire que ce livre m'a profondément bouleversée. Kerry Reichs publie son premier livre en France et pour moi c'est un carton plein. Je m'attendais tout au plus à un livre proche de la génération chick-lit,à l'image de "Sex and the city" ou "Bridget Jones" ! Loin s'en faut ! Oui, il est parfois drôle, certaines situations sont coquasses mais il y a une dimension dramatique telle que j'ai vraiment du mal à « classer » ce roman. Ce qui est certain et je le souhaite, c'est qu'il se classera dans les Best-sellers !
Nous rencontrons donc Maeve, une jeune femme difficile à cerner, qui, à priori, a du mal à arriver à l'heure, prend une dizaine de pilules par jour, ne sait pas ce qu'elle veut faire dans la vie. C'est donc avec joie qu'on la suit dans son entreprise de rejoindre une amie à L.A. Afin de faire carrière dans le showbiz ! Cahin-caha, le couple qu'elle forme avec son perroquet nous embarque sur la route, celle désertique de l'Arizona où la jeune femme doit faire halte car la fameuse Elsie a besoin de réparations. Voici donc Maeve et Oliver en panne près de Coin Perdu, un village sans feu rouge. Très vite pourtant, Maeve se fait accepter par les habitants, trouve non pas deux mais trois emplois et sans s'en apercevoir, touche du doigt la vie qu'elle voudrait mener.

Car, Maeve a un rêve, mener sa vie seule et si possible en être heureuse. Jusque là, rien de bien étonnant. Elle a pour but de trouver un travail intéressant, de se faire de nouveaux amis et une vie bien à elle. C'était sans compter sur ce qu'elle croit être la malchance et finir par devoir patienter à Coin Perdu. Au fil des 200 premières pages, la plume pleine de ressources de Kerry Reichs nous conte les aventures de son héroine avec son nouveau boy-friend, le beau Samuel, son jonglage entre la tenue de la pension de Ruby, son boulot à la librairie de Noah, ce même Noah qui la trouble étrangement et sa découverte de sa passion pour la photo.
Dans ce que j'appellerais la première partie du roman, on fait connaissance avec un petit bourg tel qu'on en trouve aux Etats-Unis, un bar réservé aux habitués, quelques petits commerces de proximités, des figures féminines hautes en couleurs, des citoyens attachants...et c'est très agréable à lire. Le lecteur se laisse entraîner dans une aventure apparemment sans surprise.
Mais ça c'est sans compter sur les ressources de narratrice et surtout de dramaturge de Kerry Reichs.

A peu près au milieu du bouquin, on se prend une bonne claque. De celles qui classent la lecture parmi les Arts Nobles. Le morceau est lâché, la vie de Maeve, du moins celle qu'elle menait avant vient de trouver un sens. Le lecteur comprend tout. Je serai peut-être la seule mais le boulet de canon lancé sans prévenir par Samuel lors d'une conversation pour le moins anodine m'a totalement laissée sans voix. Je ne m'attendais pas une seconde à apprendre que Maeve avait rencontré de telles difficultés dans sa vie passée. Quand la surprise dramatique entre dans un livre qui semble léger, ça fait battre le coeur de façon décousu. Je ne vous dirai pas de quoi il en est car j'ai trop peur que ça vous empêche, vous aussi, de vous prendre une claque littéraire.
Quoi qu'il en soit, le livre prend un autre sens, une autre envergure. Les reliefs de la vie changent. J'ai trouvé un écho parfois douloureux. A partir de ce moment là, tout est fin, un vrai régal, de la subtilité, de l'humour, parfois un peu de nostalgie mais rien de cynique ou de trop brut, c'est dosé. L'auteure nous propose de voir la vie du bon côté, de relativiser, de penser au bonheur et ça m'a arraché quelques larmes, surtout lorsque j'ai tourné la dernière page. La fin est sans surprise et pourtant, jusqu'à la dernière phrase, je n'étais pas certaine de savoir quel allait être le choix de Maeve.

J'ai conscience de vous livrer un mystère et je ne sais pas si la curiosité vous mettra ce livre entre les mains mais si tel est le cas, j'ose espérer que vous serez tout autant touchés que moi.

En conclusion, un roman comme celui-là, un premier, c'est quelque chose de rare. C'est touchant, vibrant. Je vous conseille simplement de prendre le temps de découvrir la belle vie de Maeve et toute l'intelligence de l'auteure.
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum