RSS
RSS

Soleil Bastingam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soleil Bastingam

Message  Invité le Dim 9 Juin - 20:17


    Prénom : Soleil...pourquoi ? Vous le saurez plus bas ^^
    Nom : Bastingam
    Surnom : Sol ou Soleil
    Âge : 15 ans

    Epoque et lieu de naissance : Je suis né au XXIème siècle, dans une famille aisée à Paris. Je suis très ouvert d'esprit, ma famille abritant de nombreuses nationalités.
    Physique, Caractère :  
     
      Je fais plus vieux que mon âge, et je dois avoué que je suis assez attirant. Je me laisse pousser légèrement la barbe pour accentuer ce contraste apparence/âge. Il me sert à décrocher des petits boulots et le coeur de jolies filles... Hem hem. Je suis brun aux yeux charbons avec des lueurs de vert, les cheveux courts et en bataille, plutôt grand et baraqué. Le métissage notoire de ma famille ressort dans mes traits, j'aime bien, ça me rend original.


      "Je n'suis pas un héroooos !...". Et loin de là. J'ai beau avoir un certain courage, je suis aussi très lâche, légèrement égocentrique et d'une paresse quasi-légendaire. Je suis un adepte de la philosophie de la larvitude... Vous connaissez ? J'adore le bazar aussi. A mes yeux, il symbolise la vie, au contraire de l'ordre, qui symbolise la mort. C'est d'une logique implacable, mais curieusement mes parents font tout pour me faire abandonner ces nobles idéaux.
         Je suis un petit fêtard aussi. J'aime danser, faire la fête, boire, rencontrer des gens... Je suis quelqu'un qui a besoin des autres pour se sentir vivant, je dois l'avouer. J'ai tendance à toujours me compliquer la vie et à me mettre dans des situations pas possibles.
         Pour me rattraper, je suis quelqu'un de très ouvert et curieux. Je veux tout savoir, tout connaître, et ce que je sais déjà m'ennuie. Le lycée devient pour moi un calvaire, vu qu'il ne m'apprend plus rien de nouveau. Or, j'ai envie d'inconnu, de sensations fortes, d'adrénaline !
         J'ai peur de devenir fou. Juste à cause d'une question : que sommes-nous ? Si ça se trouve, nous vivons dans une illusion, un mirage. Peut-être sommes-nous de simples marionnettes s'imaginant une existence ? Ou des personnages de jeux vidéos sans conscience de leur inexistence ? L'incertitude me rend dingue, elle m'empêche d'avancer ! Mais un jour, je trouverais, j'en fais le serment...


    Ordre choisi : Incarnerez-vous un Révolté, un Illuminé, un Explorateur, un Ambitieux ou un Mystique ?

    Hum...j'hésite entre Illuminé ou Explorateur... ou Révolté :PJe trancherais plus tard ^^

    Métier exercé dans l'époque d'origine : Etudiant.

    Métier ou fonction après son premier voyage : Votre personnage le choisira en rapport ou pas avec l'ancien et lié de toute façon à l'ordre qu'il choisira de rallier.

    Histoire :
    Entre trois et dix pages maximum.

    - Les jeunes années -

      Je suis donc né d'un père israelo-franco-anglo-russe et d'une mère germano-italiano-africo-suèdoise-indienne, dans une petite maternité parisienne. Apparemment, des volutes de fumée formaient une vague silhouette d'ours autour de mon pauvre et frêle petit corps de nouveau-né, symbole que je serais quelqu'un d'altruiste et empli de compassion. C'est ça... On me prénomma Samuel. 



      Petit, j'aimais l'école. J'adorais apprendre. Je me souviens que j'étais jaloux de mon meilleur ami, d'un an mon aîné, qui savait lire alors que pour moi les lettres restaient des signes noirs dont le secret m'était désespérément inaccessible. Je passais des heures penché sur des livres aux couvertures poussiéreuses, tentant de résoudre l'égnime de ces nuées de lettres. Lorsqu'enfin, je sus les décrypter, je fut envahi d'une rage de lire comme jamais personne n'en a éprouvé. J'engloutissais les connaissances en lisant tout ce qui me tombais sous la main, des poésies de Prévert aux récits de Jules Vernes, d'histoires d'Egypte Antique et de malédictions aux oeuvres de science-fiction. Je retenais tout et justement, cette mémoire devait être ma damnation et mon salut. 



      Les cours ne m'enseignaient plus rien et m'ennuyaient. Je connaissais déjà tout. Mes professeurs m'envoyaient systématiquement lire dans la bibliothèque du primaire pour tenter de m'occuper. Mais, je finis par achever la lecture de tous les ouvrages disponibles... et on décida de me faire sauter une classe. Grave erreur.



      Passer du CM1 à la 6ème est une rude épreuve, croyez-moi. La persécution devient votre quotidien, le besoin de rentrer dans le moule pour arrêter de souffrir un idéal. On sombre lentement dans un univers oppressant et sans issue, tel un navire sombrant dans une mer déchaînée. C'est dingue ce que les enfants peuvent être cruels et pervers, aimant torturer un semblable ayant le malheur d'être différent. Certes, j'étais taciturne, parlais peu, étais devenu un véritable rat de bibliothèque mais... la blessure qu'ils m'ont infligé ne c'est toujours pas refermée. Je revois encore les faciès moqueurs me balançant des injures racistes sur ma famille, me jetaient des cailloux, m'infligeaient mille et un supplices toujours plus éprouvants. Je changeais de collège un nombre incalculable de fois, de plus en plus brisé, si bien que l'on craignit que je devienne fou. 



      Il faut dire que, fuyant la douleur du réel, je me renfermais davantage sur moi-même chaque jour. Je trouvais refuge dans les bouquins, et dans les yeux jaunes en amande de mon chat, Palmyre. Il m'accompagnait depuis l'aube de ma vie, et faisait preuve d'une si grande fidélité... C'était comme le grand frère que je n'avais jamais eu pour moi. Etrange non ? Pourtant, les animaux sont parfois plus compréhensifs que les humains. Ce qui acheva de décevoir mes parents, de brûler mon image d'enfant modèle à leurs yeux, fut une bien sombre découverte. Je me scarifiais. A l'époque, je ne connaissais même pas ce mot, que pouvait-il bien signifier pour un enfant innocent ? On m'appris que c'était un acte grave, qu'il ne fallait plus jamais faire ça ! Trop tard... j'avais débuté à 8/9 ans, arrêter était impossible, c'est comme une drogue sournoise qui répand dans votre cerveau la nécessité de concrétiser la haine que vous vous porter. Je sombrais dans la déchéance. En cinquième, je commençais à fumer. Une autre façon de me nuire. Une autre tentative de montrer à mes proches combien je me sentais mal. Eux ne croyaient toujours pas à la réalité des harcèlements dont j'étais victime. 



       Un autre événement vint fragiliser ma santé mentale. J'étais malade. Une petite grippe. Mes parents devaient aller dîner quelque part. Ils engagèrent donc un baby-sitter pour me garder, le fils de leur meilleurs amis. Je n'oublierais jamais cette nuit-là. Je me couchais tranquillement, après avoir lu Eragon de Cristopher Paolini, fermaient les yeux et m'endormais paisiblement. Sans avoir fermé ma porte. Plus tard dans la nuit, mes parents rentrèrent enfin de leur funeste dîner. Ils me retrouvèrent dans un état... je pleurais. On m'avait volé quelque chose que jamais je ne pourrais récupérer, et j'en étais choqué. Ils ne me crurent pas. Comment un fils de bonne famille pourrait-il faire ça ? D'ailleurs, il nia les faits. Ce qui ne m'empêche pas de savoir la vérité...



      Le lycée fut donc pour moi une rédemption. Non seulement parce que l'internat me tenait éloigné du baby-sitter, mais aussi parce que les gens de mon âge m'acceptaient enfin. Je commençais à revivre lentement...


    - La maturation -

    Jusqu'à ce que...Palmyre meurt. D'un coup, comme ça. Un grand vide se forma dans ma poitrine. Qu'est-ce qui me prenais ? Ce n'était qu'un chat. Et un homme ne pleure jamais... Cette disparition si soudaine s'accompagna d'une étrange nouvelle: j'étais victime d'un vieillissement cellulaire accéléré. Mon espérance de vie était de 35 ans. Je pris conscience que j'enétais quasiment à la moitié , et paniquais à l'idée de la mort. Le temps s'accélère, j'ai beau tenter de le retenir, il s'échappe, il valse devant moi et me nargue.

    Je me sens perdu et seul. Je fuis mon destin dans les boîtes de nuit, les paris débiles entres "copains" et le travail. Je lis tout ce qui me tombe sous la main, j'erre dans un désordre sans nom, je ne dort plus et frôle l'anorexie. Et un jour, je fis un malaise dans un bus. On me releva. On me dit que tout allait bien, puis le trou noir.

    Je me réveillais dans un appartement inconnu, sur un canapé en cuir marron-jaune, enseveli sous une couverture à carreaux écossais d'un mauvais goût effroyable. U ange passe...et m'adresse la parole:

    - Bonjour ! Tu m'as fais peur dans le bus !
    - Euh... salut. Pas autant que cette couverture à mon réveil. De quoi faire revenir un mort.
    - C'est le but, figure toi. Et puis si c'est toi qui reviens me hanter...

    Mon dieu. Je suis dans l'appart d'une inconnue qui me trouve manifestement à son goût et qui m'a repêché dans un bus... Remarque ce n'est pas un "thon" ( ni une morue... d'ailleurs c'est bon les brandades de morues -aucun rapport-). Elle est plutôt mignonne, de grands yeux charbonneux et une coupe à la garçonne. Je lui donne 18-20 ans.

    - Je m'appelle Clara, annonce ma rapteuse. Et toi ?
    - Soleil.
    Zut. J'ai mal articulé. Tant pis, c'est plutôt chouette comme prénom.
    - Tu te fiches de moi ?
    -Non.
    -...
    - Je te jure je m'appelle vraiment comme ça.
    -Ah. Je... c'est original. Et sinon tu fais quoi dans la vie ?

    On continue de discuter pendant deux trois heures. On rit ensemble, on se sent bien. Alors forcément, ce qui devait arriver arriva. Je suis tombé Amoureux. Avec un grand A majuscule s'il vous plaît. Et par chance (?), c'est apparemment réciproque. Je vous laisse donc imaginer la suite de notre entretien.

    Puis, je me décide à aborder un point qui me titillait un peu :

    - Pourquoi ?
    - ... Je t'ai amené chez moi, histoire que tu reprennes des couleurs. J'ai fouillé dans tes poches et appelé tes parents. Ils... ils... je suis tombée sur la police.

    Tiens tiens tiens, pour une surprise ! Je me demande bien ce qui a pu l' attirer dans la demeure familiale. Mes parents sont pourtant tout ce qu'il y a de plus respectable.

    - Sur la police ?
    - Oui. Tes parents... sont introuvables. On a juste retrouvé du sang, et une vieille montre à gousset.
    - Quoi ? T'es pas sérieuse ?
    - Apparemment un serial-killer leur aurait rendu visite. Je suis désol...
    - TAIS-TOI ! Tu dis n'importe quoi ! D'ailleurs, c'est n'importe quoi ! Depuis quand on ramasse des enfants dans des bus ? Qui me dit que t'es pas une pédophile qui veut m'enlever ?

    Non mais franchement elle se prend pour qui ? Elle m'attire dans son antre, me charme et après me débite des absurdités pour éviter que je parte ! Ils ne PEUVENT PAS être morts ! Ils n'en ont pas le droit ! C'est impossible ! C'est forcément un mensonge, oui, un horrible bobard qu'elle vient d'inventer. Pourquoi un serial killer s'en prendrais-t'il à ma famille ?
    Pourquoi un serial killer, c'est-à-dire un fou furieux, aurait une raison pour exécuter sa folie meurtrière ?
    - Arrête, tu sais bien que...
    - Non justement je sais pas ! Clara, si c'est bien ton prénom, je sais rien de toi et je trouve bizarre que l'hôpital ne t'ai pas donné mon nom...

    Elle est louche. Trop louche. Elle ment forcément. Mes parents sont en vie, en train de dîner paisiblement.

    - Je... oh et puis merde ! Fous le camp si tu veux , après tout c'est ta vie ! Je t'ai aidé et voilà ! Maintenant tu m'accuses de... raaaaah t'es qu'un sombre idiot ! C'est moi qui pars, t'as plus de chez toi, c'est devenu un tas de cendres entouré de flics !

    Elle partit, les larmes aux yeux, en claquant violemment la porte. Oups...
    - Rupture -


    Je ne sais pas pourquoi, mais je tente de la rattraper. Il fait nuit maintenant. Tout est comme teinté de gris. D'un coup, je ne la vois plus. Je cours. Plic, ploc. Des bruits de gouttes d'eau qui se heurtent dans une flaque. Illogique, il ne pleut pas...
    Oh mon d...
    Clara est là. Pendue à un réverbère. Plic, ploc. C'est son sang qui dégouline le long du métal forgé. Ses yeux blanchis par la morts sont tournés vers moi, semblent m'accuser. Je tremble. Dans sa main, il y a... un montre à gousset. D'apparence ancienne. Je m'approche avec un frisson de dégoût et l'attrape vite. Les détails de notre dernière conversation me reviennent en mémoire. J'ouvre le cadran. Une musique légère, un quadrille, s'élève dans le ciel noir . Ca y est. Je pleure pour de bon, complètement en état de choc. Un bout de papier s'échappe de la montre. Plus tremblant que jamais, je le saisit et le déchiffre lentement.

    Un ami. Ton meilleur ami... a écrit:Bonsoir Soleil.
    Je suis allé te chercher chez toi, mais je ne t'ai pas trouvé... alors j'ai fait une petite fête avec tes parents.
    Ensuite, je t'ai cherché partout. Et je t'ai enfin déniché" chez une certaine...comment déjà ? Clara. Vous aviez l'air occupé, alors j'ai attendu un peu devant la porte. J'ai bien fait. La fille est sorti en pleurnichant pathétiquement, pauvre petite. Je l'ai consolé, tu vois ? Elle n'a pas l'air heureuse ?

    Le reste est illisible tâché de sang.
    - Alors ? Tu te laisse abattre ? dit une voix rauque.
    Je lève la tête. Devant moi, un énergumène tout droit sorti du 19e siècle me toise. avec un sourire digne du Joker.
    - Tu me rends ma montre mon Soleil ? insiste-t'-il.
    Je luis crache à a figure.
    - Répugnant... mais je te pardonne, je le mérite.
    - Pourquoi tu ne me tues pas ?
    - Oh, ce serait d'un ennui ! Je veux que tu appelles le Dévoreur.
    - Quoi ?
    - Oh ,tu est si ignorant. Tant pis. Tu ne veux pas crier tout seul alors je vais t'aider.

    Tout se passa très vite. Je me retrouvai accroché au cadavre de Clara, en haut du réverbère. Beuuuuurk ! Ce type est complètement taré.
    - Bon... tu cries ou faut que je te donne un coup de main ? Je suis capable de tout.
    - OK je vais le faire. Je vais appeler ce... ce quoi déjà ?
    - Dévoreur. Allez, dépêche toi. Tu me remercieras plus tard, tu verras. N'oublie pas, tu devras tout au 19e siècle...
    Je m'époumone "Dévoreur, dévoreur !". J'ai l'air totalement stupide, mais,ça,fait sourire le psychopathe. P*****, qu'est-ce c'est que ce délire !
    Possessions : Un briquet, un paquet de cigarettes, un mouchoir avec des éléphants roses dessus, une clef usb, un chapelet, un téléphone portable, un Ipod avec des écouteurs emmêlés, des coquillages, de vieux mots datant du collège.

    Permissions : Autorisez-vous la pnjisation de votre personnage par vos partenaires ? Merci de spécifier sur le pnjisomètre votre tolérance.

      [X] libre: j'accepte  la pnjisation de mon personnage  et fait confiance à mes comparses de jeu pour être fidèle à son esprit général . Si jamais quelque chose me choque dans sa pnjistion, je leur signalerais sans rancune par mp et de façon polie et aimable afin qu'ils rectifient. ( la solution la plus simple et la plus conviviale, mais si vous êtes particulièrement possessif avec votre personnage et que vous ne supportez pas qu'il parle et agisse sous la plume d'un autre, il suffit de le préciser)


    Autorisez-vous les autres joueurs à influer sur le jeu de votre personnage via la zone RP Blue Hospel, c'est à dire à vous atteindre par le monde des rêves ? ( voir modalités de fonctionnement ici) Oui ^^

    Disponibilités in RP (cadence de jeu): Une fois par semaine et plus.

    Espace personnel : Insérez ici le lien à votre espace personnel ( il n'est visible que des membres connectés)

    Décharge responsabilité : En fonction de votre âge. Cette mention n'a pas pour but de vous montrer du doigt bien au contraire. Nous sommes un forum +12 ans et pour ce faire, par respect pour votre âge et par respect pour les administrateurs et la responsabilité qui leur incombe, nous vous demandons de vous déclarer par cette mention:

    "Moi, joueur du compte personnage Soleil Bastingam, déclare avoir pris connaissance que ce forum comporte une sous section interdite et cachée aux - 18 ans. J'ai été avertie que son contenu pouvait heurter la sensibilité du jeune public et je n'en demanderai pas l'accès en mentant sur mon âge. Toute infraction avérée sera sanctionnée par la suppression de mon compte. Je prends connaissance de ces conditions en m'inscrivant et les accepte. L'administration du forum ne saurait en être tenue pour responsable."


    Crédits avatar : Google

    Crédits signature :

Soleil Bastingam
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Le Dévoreur de temps le Mar 11 Juin - 18:52

Bienvenue Soleil !

Nous t'accueillons avec grand plaisir parmi nous (avec un prénom pareil !) N'hésite pas à poser des questions si tu as des doutes (mp aux Guides ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

Tu peux également passer sur la CB pour faire connaissance de notre petite communauté et aller te présenter à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous avons hâte de lire ta fiche ! Que l'inspiration soit avec toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Invité le Mar 11 Juin - 21:29

Merci beaucoup Dévoreur ^^
J'ai une idée assez précise du personnage il ne me reste plus qu'à la traduire en mots Wink
Malheureusement je partirais pour 22 jours à Madagascar à partir du 14 juin... j'espère réussir à finir ma fiche d'ici là Smile

avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Invité le Mer 10 Juil - 16:53

petit up ^^
Je ne sais pas si ça suffit pour l'histoire (qui n'est pas très logique désolée --" ) Qu'en pensez-vous ?
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Invité le Mer 10 Juil - 20:44

Je dois dire que c’est une fiche qui décoiffe !
Ton personnage étant hors du commun, on peut penser que la fiche se doit de l’être et sur le plan de l’imagination, tu remplis  largement le contrat.

J’ai donc lu avec grand intérêt une histoire très glauque et trouvé que la fin, à savoir le stratagème pour appeler le Dévoreur, était pour le moins insolite.  Est-il susceptible de le faire arriver aussitôt ? Seul le Dévoreur pourra statuer. Donc, une lecture fort intrigante, axée sur un univers noir digne de Stephen King .
Cependant certains détails me sont parus un peu forcés ou peu crédibles( ce qui revient parfois au même). C'est sans doute ce que tu appelles un certain manque de logique.
J'ai regretté aussi que  l’analyse des émotions (face à la mort des parents, par exemple) soit parfois aussi vite survolée. Il sera bon d’en discuter plus à loisir au besoin par MP.

Tu écris d’une plume très alerte et parfois avec une très grande expressivité. Il faudrait cependant relire la fiche pour gommer quelques négligences.
Ma première impression est celle donnée par une fiche que je trouve remplie de possibilités et de promesses  de RPs originaux, sous réserve de quelques retouches formelles et d’ajustement dans la conduite du récit .
Les Guides sont là pour répondre à toutes tes questions .
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Invité le Mer 10 Juil - 22:02

Je reconnais être allée un peu vite sur certains points ( à vrai dire, vu que j'ai tendance à tout écrire d'une traite je survoles parfois un peu je l'avoue ).
Je vais rectifier demain ou même ce soir si la force accepte d'être avec moi Wink
Merci beaucoup des compliments, et encore plus des critiques !
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Le Dévoreur de temps le Sam 13 Juil - 12:31

Bonjour Soleil,

Que voilà une fiche riche en rebondissements et atypique.

Sur le fond: comme le dit Alceste, tu fais preuve d'une grande imagination. On se prend d'empathie pour l'adolescent différent et marginalisé par ses camarades. La cruauté du monde de l'enfance et des collégiens est bien évoqué sans entrer dans les descriptions trop détaillées. Beaucoup de suggéré et de retenue dans l'évocation et l'impact n'en est que plus fort. Tout comme l'outrage qu'il subit de son babysiter. C'est appréciable car tu évites de tomber dans le pathétique des histoires glauques qui se veulent gore. Le gore peut être haletant à lire mais c'est un exercice d'écriture très difficile et de toute façon il te faudra attendre quelques années pour en écrire ici ^^. Bien sûr, il est vrai que certains aspects sont un peu forcés et d'autres pas assez approfondis. Quelque chose me dit que tu n'es pas un joueur qui aime tout révéler sur le background de son personnage dans la fiche mais préfère le faire in game. Il est vrai que le choc de la mort des parents est survolé. Il refuse la vérité donc on peut comprendre qu'il ne s'effondre pas de douleur et soit dans le déni. Le déni rend au contraire agressif et tu l'a bien rendu. Ensuite les événements s'enchaînent à une vitesse ahurissante. Et entre en jeu le serial killer. Là Soleil devrait prendre conscience que Clara disait vrai et accuser le double choc de la mort de ses parents et de la jeune femme finalement innocente.

L'histoire de l'hôpital n'est en revanche pas vraisemblable. Il faut savoir qu'un mineur n'est pas autorisé à repartir avec une personne autre que ses parents sans vérification. Si un tiers conduit un mineur blessé à l'hôpital, ce n'est pas ce tiers qui se charge d'appeler les parents pour les avertir mais l'accueil de l'établissement. Si les parents sont injoignables, l'assistante sociale prend le relais et contacte la famille élargie, si c'est le néant de ce côté, ce sont les services sociaux qui prennent le relais. Je pense qu'il faut modifier le passage du malaise. Clara lui propose d'aller boire un verre d'eau chez elle et il s'effondre dans son canapé, puis elle fouille ses poches et tombe sur le numéro des parents et appelle elle-même.

Autres Vies est un forum fantastique entre autres, mais nos personnages ont une vie fondée sur une base réaliste. En Aparadoxis on peut tout faire mais pas dans les Couloirs du Temps. Il y a un réalisme à respecter dans le back ground, la seule -grosse- entaille à ce réalisme étant qu'il y a des énergumènes venus de tous les temps ( et de toutes les dimensions) qui s'y baladent. Dans la prochaine saison du forum, on ouvrira même la possibilité de créer des personnages venus des autres dimensions, mais on n'en est pas là, pour le moment, il n'y aura que des figurants ^^? Donc Soleil est actuellement le 13 juillet 2013 tout comme nous. Et il évolue pour le moment dans un monde régi par les mêmes lois que le nôtre.

La forme est plaisante à lire par ce côté impétueux de la jeunesse, qui colle bien à Soleil. On a l'impression que le chaotique de ton personnage se transmet à ta plume. Attention toutefois aux changements de temps intempestifs. Bien maniés, ils peuvent faire l'originalité d'une plume, abusifs, ils passent pour des maladresses. L'utilisation d'un temps à contre pied marque le plus souvent la survenue d'un événement marquant, un changement de rythme ou d'époque. Il n'est pas nécessairement accompagné de marqueurs de temps et peut se suffire à lui-même.

Tu peux user du plus que parfait, de l'imparfait et du présent mais il faut bien avoir conscience que les actions ne se situent pas sur le même pan temporel. Tu auras une explication détaillée dans mon mp. Si tu ne la comprends pas (j'ai parfois des termes exportés de ma propre grammaire et inconnus chez vous) n'hésite pas à demander à Alceste qui est un puits de science concernant la langue française.

Quelques fautes pas bien méchantes se sont glissées dans le texte. Je te les indiquerai par mp .

Comme mon collègue Guide, Alceste, je pense que cette fiche est loin de nous révéler complètement Soleil. Ce personnage recèle de belles promesses de jeu. Se situant à la frontière entre le monde des adultes et des enfants, ton personnage offre des perspectives nouvelles à l'intrigue. (j'ai cru au début que Clara était une illuminée qui enlevait des enfants pour le compte de Kirsten ^^ hinhin que je suis vil ) Le personnage du serial killer à gousset pourrait faire un adoptable, à moins que tu préfères en conserver la propriété pour le jeu de Soleil ( le tueur est-il un voyageur ou un citoyen fixe ? Comment cela je suis trop curieux ? ^^)

Ta fiche est en bonne voie vers la validation. N'hésite pas à nous poser encore des questions si nos aides ne t'éclairent pas totalement. Avertis nous par un up, lorsque tu auras corrigé ce qui est conseillé. Bonne inspiration!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Le Dévoreur de temps le Jeu 1 Aoû - 0:46

Fiche archivée suite au départ du joueur qui a annoncé son intention de faire une pause RPG. Il pourra demander la remise en place de sa fiche s'il souhaite se réinscrire un jour.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Bastingam

Message  Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum