RSS
RSS

Création d'une librairie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Création d'une librairie.

Message  Invité le Mar 15 Oct - 21:47

Le commerce est une activité de services donc mettant en jeu les relations humaines et je conçois qu'il y a un intérêt dans l'activité en elle-même, indépendamment de ce qu'on vend .Tout l'aspect proprement commercial  nécessite des qualités, des dispositions d'esprit qui font le bon commerçant, c'est à dire quelqu'un qui vend le plus possible de ce qu'il propose et dont les clients ont envie de revenir à la fois pour la qualité et la variété des produits et en plus pour l'accueil : disponibilité et  courtoisie bien entendu, mais surtout la bonne connaissance de ce qui est vendu et plus encore, l'intérêt que porte le vendeur à ce qu'il vend,  même si ce sont des produits très terre à terre. Je connais un boucher qui est capable d'intéresser ses clients en expliquant comment vivent les bovins de l'Aubrac et pourquoi il aime préparer un gigot plutôt qu'un rosbif.

Evidemment, il me paraît plus plaisant de vendre des livres que du boeuf même aubracois. Déjà, je ne vais chez le boucher que parce que je veux acheter de la viande . Alors que j'entre chez un libraire parfois sans besoin précis, juste "pour voir".
Je n'ai pas la bosse du commerce et c'est de mon seul point de vue de client que je vois les choses.

J'aime les libraires qui  ont ce que je cherche, mais encore plus ceux qui ont ce que j'ignorais exister et de chez qui je ressors avec autant d'envies que de désirs satisfaits.
Je voudrais savoir où le libraire va chercher ses livres neufs, ses occasions( j'aime les deux !) .
J'aime aussi les librairies au décor et usages originaux et personnalisés( comme la Griffe Noire à Saint Maur, WH Smith à Paris ou même Shakespeare & cie, mais c'est devenu un lieu de tourisme trop fréquenté ), et aussi les librairies qui vendent des images, des articles de papeterie  qu'on ne trouve pas ailleurs, enfin tout ce qui a à voir avec le couple Lecture / Ecriture

Il me semble qu'une librairie doit être un peu comme certains cafés ou pâtissiers : un lieu où on s'amuse et s'étonne de l'insolite de l'endroit, où on cause, où on peut goûter un peu avant de déguster et où le libraire consulté  dévore lui-même son stock et exprime son opinion sur ce que vous feuilletez.
Je vis en banlieue et les petits libraires ont disparu, ou ne sont que des marchands de journaux, de tickets de loto ou autres, de papeterie pour les scolaires et des quelques livres qu'il faut avoir lus dans les trois mois qui viennent pour être dans le vent. Et qui mettent une semaine pour commander un bouquin que j'ai dans ma boîte à lettres  deux jours au plus tard en passant par Amaz... je m'arrête. Hadley sort déjà son canon anti-char.
Ai-je une vision trop folklorique et dépassée de la librairie ?
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'une librairie.

Message  Invité le Mer 16 Oct - 19:29

En effet, tu soulignes deux points ou différencie deux types de vocations qui parfois peuvent se rejoindre : le goût du commerce ou le goût pour tel ou tel bien/service à vendre. J'imagine bien quelqu'un de passionné me faire finalement deviser avec lui de sujets qui m'indiffèrent habituellement en revanche j'aurai plus de difficulté voire un agacement à écouter quelqu'un qui vend par nécessité même si, pour avoir dû faire ces jobs par le passé, la personne le fait pour améliorer son salaire grâce aux primes qui vont avec. J'ai moins de compréhension pour les multinationales ou les chaînes.

Mais comme toi, autant je me réjouis de vendre un livre, un CD, un DVD, un produit ou un service culturel autant jamais je ne pourrai vanter les mérites des pneus Michelin ! Et on nous a pourtant appris cette année à vendre toutes sortes de choses, j'en suis capable mais pas autant car je n'ai pas l'envie et la passion derrière.

Ahh l'offre... bien sûr il faut avoir des incontournables, que ce soit parce que classiques, pointus ou bien parce que nouveaux et plébiscités par la presse, Internet etc... mais ce qui est agréable c'est de faire découvrir un livre qui ne paie pas de mine et recèle un trésor. Comme je le disais à propos des livres de Nothomb, ils se vendent seuls en revanche, arguer que "Le monde de Charlie" réédité chez Sarbacane est un bijou pour les adolescents déjà mûrs et qu'il n'a rien à voir avec le film ou que tel auteur est venu poser ses livre en dépôt et que bon sang ! il faut lire cet opus ! c'est LE plaisir de ce métier et pourtant je respecte toute lecture et tout lecteur.

Pour les livres neufs, le libraire est forcément visité par des représentants de tous les groupes éditoriaux : Hachette (le premier), Gallimard (qui a racheté Flammarion), Editis anciennement Les presses de la Cité. Chacun de ces groupes représentent 80 % des maisons d'édition que l'on connaît et je vais citer quelques exemples : Robert Laffont, Michel Lafon, le Seuil, , Point, 10/18, Grasset, Lattès, Solar, Fleurus, Actes Sud, Milan, Sonatine...je vais m'arrêter là le chiffre est impressionnant.
Ensuit si le libraire veut affiner son offre, il ouvre des comptes chez les petits éditeurs : Sarbacane, Sonatine (qui deviendra très grand), Gallmeister...et se permet un choix plus éclectique et surtout que l'on ne voit pas partout. Mais c'est compliqué du coup je me dis que si ça vous intéresse, après la création, je tenterai d'expliquer le fonctionnement d'une librairie ou au moins d'un rayon.

Pour ce qui est de l'occasion, les circuits que je connais n'ont pas de limite. Ca passe par le bouquiniste qui se déplace chez les particuliers, qui fait les brocanteurs, les collectionneurs...

Voilà, c'est ce que je recherche un lieu qui ne soit pas impersonnel, qui ne ressemble à aucun autre, qui ait du caractère avec en plus le savoir faire et le savoir-être des personnes qui y travaillent. Je n'en peux plus des lieux aseptisés comme Cultura, la FNAC, Decitre même si je regrette mon Virgin des Champs et que je grince des dents pour les employés de Chapitre et Virgin (bientôt la FNAC).

Han Démé affraid si tu veux commander en ligne, pas de souci, occasion comme neuf, mais fais le sur Priceminister qui livre aussi vite, au même coût mais lui paie ses impôts pour le moment et ne traite pas ses salariés comme de la viande à presser (pour le moment encore, le groupe Rakuten menace grrrr).

Non non tu as au contraire une vision très très moderne de la librairie. Les gens que j'ai interrogés pour mon sondage vont dans les librairies indépendantes pour l'assurance d'un conseil pro et un vrai lieu de partage, quelque chose de différent de toutes ces enseignes où ils sont des chiffres comme...au supermarché et encore !
avatarInvité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum